AN DIRI DIR

2010

Laboratoire #1

D’après l’œuvre de Youenn Gwernig, Un dornad plu / A handful of feathers, Al liamm 1997

« Nobody me going down the stairs of steels
Along with a herd of nobodies
up there the train’s rolling its thunder
with hate and speed to yet another load
of ghosts live hungry and dirty ghosts
endlessly going down the stairs of steel
each one
in his heaven
in his hell
all alone »

Genèse du projet

L’idée de « laboratoire DIRI DIR » (LABOURVA en langue bretonne) fait suite à un stage création que nous avions mis en place dans le cadre du Festival Kann al Loar 2009. Ce travail se proposait d’explorer la matière littéraire du poème bilingue (breton-anglais) An diri Dir (Les escaliers d’acier) écrit par Youenn Gwernig dans les années 70. Un long poème déambulation où l’auteur livre entremêlés le spectacle de la rue new-yorkaise tandis que le métro l’emmène sur son lieu de travail, des réminiscences de son enfance bretonne et fugacement, l’ébauche de thèmes mythologiques transculturels comme la figure ambigüe de Tiresias.

Dans An Diri Dir, Youenn Gwernig est assis dans une rame de métro et laisse son esprit vagabonder, à la fois dedans et dehors, sans jugement : Il laisse les images s’associer et convoque librement ses souvenirs d’enfance, sa vie présente, les faits divers morbides du journal et la chair, les poitrines nubiles, les relents piquants de la sueur et de la pourriture. Et il recompose, tantôt en breton, tantôt en anglais, il donne à sentir autant qu’à voir sa perception de la réalité.

L’équipe

Mise en scène – Thomas Cloarec
Aide à la mise en scène et à la dramaturgie – Stéphane Leucart
Musique et son – Jérôme Kerihuel
Scénographie – Saïg Ollivier & Thomas Cloarec
Distribution – Tony Foricheur, Lleuwen Steffan
Création lumière – Thomas Cloarec
Vidéo – Saïg Ollivier
Production – Teatr Piba
Photographies – Anne-Sophie Zika

Mentions

Soutiens : Région Bretagne , Conseil départemental du Finistère
Accueil et pré-achats : Le Voyage à Nantes, Skeudenn Bro Roazhon

Share This